Skip links
Published on: Challenge

Comment préparer sa retraite de dirigeant à l’international ?

Comment préparer sa retraite de dirigeant à l’international ?

Généralement, le dirigeant à l’international à une carrière palpitante qui lui laisse peu de répits pour préparer sa retraite. Or, il a conscience que la retraite est un sujet sur le long terme qu’il est essentiel d’anticiper et de préparer.

Ce qui est en jeu, c’est la qualité de sa vie de retraité !

Or, pris par ses enjeux business, le dirigeant à l’international remet souvent cette question au lendemain. Quand il se rend compte que la retraite approche et qu’il l’a mal préparée, il est souvent trop tard…

Que faire ? Comment préparer sa retraite de dirigeant l’international ?

Voici les 5 erreurs à ne pas commettre et les 5 règles à suivre pour réussir.

Les 5 erreurs à ne pas commettre

Erreur n°1 : Croire que vous pouvez attendre pour y penser

Votre retraite arrivera dans plusieurs dizaines d’années. Vous pensez pouvoir attendre encore un peu avant d’y penser. C’est une grave erreur. La retraite est un sujet qui doit être préparé de nombreuses années à l’avance, pour cotiser régulièrement et sur les bonnes caisses, notamment complémentaires, ainsi que pour se constituer un patrimoine. Plus tard vous y penserez, moins vous pourrez agir.

Le saviez-vous ? Certains jeunes expatriés planifie leur stratégie patrimoniale avec un spécialiste de la retraite dès l’âge de 27 ans.

 

Erreur n°2 : Penser que la retraite n’est qu’une question de revenus

La retraite ne se réduit pas à une question de pension mensuelle. D’autres paramètres sont déterminants pour votre qualité de vie future : l’âge optimal de votre départ, la pension de votre conjoint suiveur, votre patrimoine au moment du départ, votre plan de succession…

Le saviez-vous ? Seulement 17% des entreprises cotisent pour les conjoints d’expatriés.

 

Erreur n°3 : Vous fier à vos estimations

En vous comparant à des situations comparables, vous pensez savoir estimer votre retraite. En réalité, les calculs de retraite sont complexes. Les régimes de protection sociales obligatoires sont très différents (régime général, régime profession libérale, régime des indépendant SSI, régime des fonctionnaires ou des assimilés, régime agricole, régime étranger…). Les régimes complémentaires sont encore plus diversifiés.

Le saviez-vous ? Seulement 4% des entreprises proposent à ses salariés expatriés un calcul personnalisé de la future retraite intégrant l’impact de l’expatriation.

 

Erreur n°4 : Être convaincu de connaître votre âge de départ optimal

Vous pensez connaître votre âge optimal de départ à la retraite. En consultant quelques tableaux sur internet, vous avez calculé le nombre de trimestres dus en fonction de votre âge de naissance. Or, vous n’avez pas vérifié que tous vos trimestres à l’étranger pourront être validés. Souvent, il vous faudra les régulariser. Se posera alors la question du meilleur investissement : rachat de trimestre ou report de votre date de départ

Le saviez-vous ? Les régimes de retraite (âge légal, nombre de trimestres requis, âge du taux plein, financement…) ont fait l’objet de 4 réformes depuis 1982. En outre, une nouvelle réforme est en cours de concertation. Beaucoup de choses peuvent encore changer avant votre départ effectif.

 

Erreur n°5 : Confondre « vacances » et « retraite »

Plusieurs années avant son départ, le dirigeant pense à la retraite comme des vacances bien méritées. Quand la retraite approche, il croit avoir un vrai projet : « je vais enfin faire ce que j’aime (golf, peinture, voyage…), voir mes amis, profiter d’une belle qualité de vie… éventuellement avoir une activité légère qui valorise mon expérience comme administrateur indépendant, enseignant, conférencier… ».

Lorsque la retraite arrive, elle commence effectivement par quelques semaines ou mois de « vacances », mais peu après l’ancien dirigeant parle de « déprime » et de « perte de sens ».

Le saviez-vous ? Statistiquement, on constate un pic de surmortalité dans les 2 premières années de la retraite.

 

Comment se donner les moyens de réussir

Règle n°1 : Établir une « reconstitution de carrière »

La reconstitution de carrière est la première étape de la prise en main de votre plan de retraite. Il s’agit de passer en revue toutes les activités professionnelles que vous avez eues, identifier puis interroger les caisses de retraite de base et complémentaires correspondantes, identifier des anomalies, exiger des caisses la correction de ces anomalies.

Le saviez-vous ? Les anomalies recensées par les reconstitutions de carrière de dirigeants expatriés représentent un gain supplémentaire de 200€ à 1000€ sur votre future pension mensuelle.

 

Règle n°2 : Établir un « audit de patrimoine »

La deuxième étape de la prise en main de votre plan de retraite consiste à établir un « audit de patrimoine ». Cela permet de faire un état de votre actif-passif, de votre immobilier-mobilier et de vos revenus-charges. Cet état sert alors de fondement à l’établissement d’un plan d’affectation de vos biens en fonction de chaque âge de votre vie. Il permet aussi la mise en place d’un plan de succession qui répond à vos objectifs.

 

Règle n°3 : Calculer votre âge de départ optimal

L’âge optimal de votre départ à la retraite n’est pas celui indiqué par les tableaux que vous trouvez sur internet. Il est parfois plus rentable de racheter des trimestres et de partir plus tôt à la retraite. Parfois, c’est l’inverse. Seul un calcul de rentabilité et d’optimisation vous permet d’avoir une vision claire sur l’âge optimal de départ.

Le saviez-vous ? Un retraité vit en moyenne 20 années. En outre, l’espérance de vie des retraités continue d’augmenter.

 

Règle n°4 : Élaborer un plan d’actions

Une fois que vous disposerez des informations mentionnées en règle n°1, 2 et 3, vous pourrez élaborer un véritable plan d’action pour préparer les conditions de vie de votre retraite : revenu, patrimoine, âge, succession…

Vous pourrez choisir les supports d’investissements et d’assurance optimaux pour votre situation à l’étranger.

Le saviez-vous ? L’écart entre les retraites des hommes et des femmes est de 41% en France et encore plus chez les expatriés.

 

Règle n°5 : Engager un « coaching de sens » ou « coaching orienté retraite »

Garantir les conditions de vie de sa retraite, c’est bien. Mais ce n’est pas suffisant pour avoir une retraite épanouie. Pour éviter la « perte de sens » qui se produit après les quelques mois de « vacances », le dirigeant doit retrouver, bien avant la retraite, le contact avec sa « boussole intérieure » et son « vrai soi ». Il doit être capable de se dés-identifier de son rôle et trouver l’énergie qui est en lui, et non pas celle que lui donne son personnage. Vous pourrez avoir intérêt à vous faire accompagner par un « coaching de sens » ou un « coaching orienté retraite »

Le saviez-vous ? En France, chaque année, près de 90 000 seniors se lancent dans la création d’entreprise et bénéficient du cumul emploi retraite.

 

Article co-rédigé avec Sylvie Pregevole, Expert en sortie d’expatriation

 

En savoir plus sur notre accompagnement

 

Cadran propose un accompagnement dédié aux dirigeants qui souhaitent préparer leur retraite.

Voir notre offre « Coaching de la retraite »

Voir notre offre « Coaching de sens »

Articles connexes :

ANTOINE LEYGONIE-FIALKO

International Executive Coach & Consultant, certifié ICF

Antoine Leygonie-Fialko est International Executive Coach, certifié ICF de niveau PCC, spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants à l'international vers “une pensée Claire et Calme, Bienveillante et Puissante”.

Il est fondateur de la Co-CREATiVE Communication® et de la société CADRAN qui opère mondialement depuis la Russie. Auparavant, il a dirigé 7 sociétés, de la start-up au corporate, en France et à l’international (Russie, Chine, Océan Indien, Afrique), dans diverses industries (bâtiment, internet, RH…).

Aujourd’hui, fort de plus de 2 000 heures d’Executive Coaching, il intervient mondialement auprès des dirigeants à l'international qui veulent développer la puissance qui sommeille en eux et dans leurs équipes.

Mes derniers articles Me Connaître