Ignorer les liens
Publié le : Autres

La danse à trois temps

Cadran au LATAM

Le mot de Jean-François

La danse en 3 temps/La danza en 3 tiempos

El artículo en español se encuentra después de la versión en francés.

Pour résoudre un conflit, essayez la danse en 3 temps.

Les conflits sont une partie intégrante de nos vies. Ils surgissent de manière imprévue, tant dans notre vie personnelle que professionnelle, au moment de décisions importantes aussi bien que dans des situations du jour le jour.

De manière générale, il y a conflit lorsqu’il existe des intérêts, des besoins ou des valeurs divergentes, conduisant à une tension ou à un affrontement entre les parties concernées.

C’est l’attitude des différentes parties qui déterminera l’évolution de l’affrontement et son éventuelle résolution.

Dans cet article je vous propose une méthode en 3 temps pour traiter les conflits et les résoudre.

De la passivité à l’agression

Il est fréquent que les gens adoptent une attitude compétitive lorsqu’ils sont confrontés à un conflit. Ils se laissent tenter par la volonté de vouloir « gagner » la discussion, quitte à devenir agressifs, verbalement puis même physiquement. Malheureusement dans ce comportement, il y aura un gagnant et un perdant. Et la plus grande perdante, c’est la relation, qui sort en général endommagée par ces affrontements.

Par ailleurs, une attitude consistant à ne pas vouloir entrer en conflit est également préjudiciable. On reste dans une harmonie artificielle et trompeuse. Cette passivité est en général provoquée par la crainte du conflit agressif et, au lieu de résoudre le problème, elle le laisse entier ou l’aggrave. De plus on engendre des ressentiments et des frustrations qui finissent par s’accumuler et peuvent exploser à un moment inopportun. La relation tout aussi endommagée par cette fausse harmonie.

Entre ces deux extrêmes, il existe un continuum de comportements tout à fait acceptables, et qui permettent d’arriver à la résolution du conflit. À la base, il est important de reconnaitre que chacun des participants a un point de vue différent tout aussi valable les uns comme les autres. Un peu comme un couple qui danse l’un contre l’autre. S’ils ne bougent pas, chacun d’entre eux ne verra que ce qui se passe dans le dos de son partenaire, mais pas dans son propre dos. Ce n’est qu’en dansant, en virevoltant, en s’écartant l’un de l’autre, que l’on pourra aussi apercevoir le point de vue de l’autre.

Dansons donc et, pour résoudre un conflit, la danse a 3 temps.

Premier temps, MOI.

Il essentiel dans un premier temps, d’explorer à fond notre propre point de vue. Se connecter avec soi-même afin de savoir réellement ce qu’on l’on désire, ce que l’on recherche et ce que l’on attend de la relation.

 Deuxième temps, NOUS.

Il est temps maintenant de partager les points de vue. Et pour cela il ne faut pas laisser les émotions prendre trop de place et éviter des comportements toxiques, tels que la critique, le dédain, se défendre, se victimiser ou s’isoler, faire la tête.

Évitons les généralités avec des « toujours », des « jamais », ou des « comme d’habitude ». Par exemple en disant : « tu ne m’écoutes jamais », on attaque la personne, on est agressif, c’est de la critique. Cependant, si on spécifie le moment, le contexte « tu ne m’as pas écouté hier quand je t’ai expliqué ceci ou cela », c’est une réclamation sur un comportement précis, et non plus une attaque à la personne.

Et avant d’exprimer sa propre opinion, son propre point de vue, soyons d’abord à l’écoute. Apprenons à écouter sincèrement, attentivement et sans jugement. Et pour cela, la seule solution, c’est savoir rester en silence, fermer sa bouche, et ne l’ouvrir que pour confirmer que l’on a bien compris les pensées et les sentiments de l’autre.

Enfin, quand on s’exprimera à notre tour on prendra soin de faire entendre nos propres besoins et nos sentiments.

Troisième temps, LA RELATION

Le troisième temps consiste à chercher l’objectif commun à tous. Car on peut diverger sur beaucoup de points, il y en a sur lesquels on est tous d’accord. C’est cet objectif commun qui est le phare qui va guider la discussion. Une fois qu’on est bien alignés sur cet objectif, la négociation est simplifiée, et on peut alors arriver à un accord, un compromis, et surtout à un engagement concret.

En conclusion, il est important de résoudre les conflits. Ce sont eux qui nous permettent de grandir et de faire grandir la relation. C’est le processus de résolution qui est important, et celui-ci doit se construire autour d’une attitude constructive, avec empathie et un réel désir d’arriver à une solution effective.

Comme dit Patrick Lencioni : « Si les membres de l’équipe ne se poussent jamais les uns les autres à sortir de leur zone de confort émotionnel pendant les discussions, il est très probable qu’ils ne prennent pas les meilleures décisions pour l’organisation. »

Para resolver un conflicto, prueba la danza en 3 tiempos.

Los conflictos son parte integrante de nuestras vidas. Surgen inesperadamente, tanto en nuestra vida personal como profesional, tanto en decisiones importantes como en situaciones cotidianas.

En términos generales, el conflicto se produce cuando hay intereses, necesidades o valores divergentes, lo que provoca tensión o confrontación entre las partes implicadas.

Es la actitud de las distintas partes la que determinará la evolución del enfrentamiento y su eventual resolución.

En este artículo propongo un método en tres etapas para afrontar los conflictos y resolverlos.

De la pasividad a la agresividad

Frecuentemente, las personas adoptan una actitud competitiva cuando se enfrentan a un conflicto. Se dejan tentar por el deseo de « ganar » la discusión, aunque ello implique volverse agresivos, verbal e incluso físicamente. Por desgracia, en este comportamiento, habrá un ganador y un perdedor. Y el mayor perdedor es la relación, que suele resultar dañada por estos enfrentamientos.

Por otro lado, una actitud de no querer entrar en conflicto también es perjudicial. Se permanece en una armonía artificial y engañosa. Esta pasividad suele estar causada por el miedo a un conflicto agresivo y, en lugar de solucionar el problema, lo deja sin resolver o lo empeora. Además, se generan resentimientos y frustraciones que acaban acumulándose y pueden explotar en un momento inoportuno. La relación también se ve perjudicada por esta falsa armonía.

Entre estos dos extremos, hay un continuo de comportamientos aceptables que pueden utilizarse para resolver el conflicto. Básicamente, es importante reconocer que cada uno de los participantes tiene puntos de vista diferentes e igualmente válidos. Un poco como una pareja que baila una contra la otra. Si no se mueven, cada uno de ellos sólo verá lo que ocurre a espaldas de su pareja, pero no a sus espaldas. Sólo danzando, girando, alejándose el uno del otro, se puede ver el punto de vista del otro.

Así que vamos a danzar y, para resolver un conflicto, esta danza tiene tres pasos.

Primer paso, YO.

En el primer paso es esencial explorar a fondo nuestro propio punto de vista. Conectar con nosotros mismos para saber realmente lo que queremos, lo que buscamos y lo que esperamos de la relación.

Segundo paso, NOSOTROS.

Es el momento de compartir puntos de vista. Y para ello no debemos dejar que las emociones ocupen demasiado espacio y evitar comportamientos tóxicos, como la crítica, el desprecio, defenderse, victimizarse o aislarse.

Evitar generalidades tales como « siempre », « nunca » o « como siempre ».Por ejemplo, si decimos: « nunca me haces caso » estamos atacando a la persona, estamos siendo agresivos, estamos siendo críticos. Sin embargo, si especificamos el momento, el contexto « ayer no me escuchaste cuando te expliqué esto o aquello », se trata de una queja sobre un comportamiento concreto, y ya no es un ataque a la persona.

Y antes de expresar la propia opinión, el propio punto de vista, escuchemos primero. Aprendamos a escuchar sinceramente, con atención y sin juzgar. La única manera de hacerlo es permanecer en silencio, cerrar la boca y sólo abrirla para confirmar que hemos comprendido los pensamientos y sentimientos de la otra persona.

Por último, cuando nos expresamos a nuestra vez, debemos procurar que se escuchen nuestras propias necesidades y sentimientos.

Tercer paso, LA RELACIÓN

El tercer paso consiste en buscar el objetivo común a todos. Aunque podamos diferir en muchos puntos, hay algunos en los que todos estamos de acuerdo. Este objetivo común es el faro que guiará la discusión. Una vez que estemos bien alineados en torno a este objetivo, la negociación se simplificará y podremos llegar a un acuerdo y, sobre todo, a un compromiso concreto.

En conclusión, es importante resolver los conflictos. Son los conflictos los que nos permiten crecer y hacer crecer la relación. Lo importante es el proceso de resolución, que debe construirse en torno a una actitud constructiva, con empatía y un deseo real de llegar a una solución eficaz.

Como dice Patrick Lencioni: « Si los miembros de un equipo nunca se empujan unos a otros fuera de su zona de confort emocional durante las discusiones, es muy probable que no tomen las mejores decisiones para la organización ».

JEAN-FRANÇOIS LEVY

International Executive and Team Coaching

Jean-François Levy, International Executive Coach certifié ICF de niveau PCC, est spécialisé dans le Leadership Collaboratif. Il accompagne le dirigeant à l'international à "Prendre conscience de ses talents comme tremplin pour son épanouissement personnel et professionnel…"

Franco-mexicain de naissance, il a développé une expertise dans le développement organisationnel des PME et des entreprises familiales au Mexique, où il réside depuis 2000. Auparavant, il a exercé des fonctions de dirigeant au sein de grandes entreprises en Angleterre, en France et au Brésil, puis comme directeur des opérations au sein d'une PME familiale.

Avec plus de 30 ans d’expérience en management interculturel et la maîtrise de la Co-CREATiVE Communication®, il permet aux dirigeants d'exprimer leur style personnel de leadership tout en l’adaptant à la situation culturelle de leur organisation.

Mes derniers articles Me Connaître