Skip links
Published on: Challenge

Comment réussir ma prise de poste à l’étranger ?

Les challenges du dirigeant à l’international

Les clés d’une réussite de carrière

Comment réussir ma prise de poste à l’étranger ?

« La grandeur d’un métier est peut-être, avant tout, d’unir les hommes » — Antoine de Saint-Exupéry

Enfin on vous annonce que vous avez été retenu pour le poste que vous convoitiez à l’international. À présent, il est temps de vous préparer. 

En effet, prendre un poste à l’étranger peut être une expérience passionnante et enrichissante, mais cela peut également rapidement se transformer en échec. Que vous soyez expatrié pour une entreprise ou que vous cherchiez à travailler vous-même dans un nouveau pays, il est important de se préparer pour réussir sa prise de poste à l’étranger. 

En évitant les 5 erreurs les plus courantes et en explorant les 4 pistes suivantes, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre prise de poste à l’ étranger.

Les 5 erreurs à ne pas commettre

Erreur n°1 : Croire que cela va être facile

Changer de pays, c’est comme changer de planète. Tout sera beaucoup plus différent que vous ne l’imaginez. Pour cette raison, il est important de se préparer mentalement à vivre et travailler dans un nouvel environnement culturel. Oublier de se familiariser avec la culture locale, les traditions et les normes de travail peut rendre l’adaptation très difficile.

Erreur n°2 : Penser que l’anglais vous suffira

Même si l’anglais est largement parlé dans le monde des affaires, il est toujours bénéfique d’apprendre la langue locale pour mieux comprendre la culture et communiquer efficacement avec les collègues et les clients locaux.

Erreur n°3 : Considérer qu’il n’y a qu’une seule manière de faire du business et de manager à l’international

Les cultures varient d’un pays à l’autre, et il est important de respecter les normes et les traditions locales. Ne pas s’adapter peut mener à des malentendus et à des conflits inutiles.

Erreur n°4 : Être trop sûr de soi

Il est important d’être flexible et ouvert d’esprit lorsque l’on travaille à l’étranger. Les méthodes de travail peuvent varier d’un pays à l’autre, et il est important d’être prêt à s’adapter et à apprendre de nouvelles méthodes.

Erreur n°5 : Négliger de l’aide

La prise de poste à l’étranger peut être difficile, et il est important de ne pas avoir peur de demander de l’aide si nécessaire, notamment à un coach. Ne pas demander de l’aide peut mener à des erreurs coûteuses et à une très mauvaise performance professionnelle.

Comment se donner les moyens de réussir

Piste n°1 : Définir une stratégie

Définir une stratégie est souvent la première étape d’un travail de prise de poste réussie. Vous connaissez vos points forts. Il est temps d’examiner vos faiblesses et vos angles morts. Ce sont eux qui peuvent vous mettre en danger lors de votre prise de poste. À présent, vous devez travailler dessus. Puis, après avoir identifié les points à travailler, vous devez définir une stratégie et planifier sa mise en œuvre. Votre véritable ennemi, c’est le poids des habitudes et les « il faut d’abord que… » qui remplissent votre emploi du temps. Définir une stratégie vous donne le temps de travailler sur vos angles morts et de mettre en place des tactiques pour atteindre votre prochaine position.

Piste n°2 : Préparer la première impression

Vos équipes et vos pairs auront une première impression de vous qu’il sera ensuite très difficile de modifier. Il est donc crucial de préparer la première impression que vous donnez, en amont de l’annonce de votre nomination. En particulier, il sera très bénéfique pour vous de modifier votre profil LinkedIn et de vous entraîner à votre pitch d’arrivée.

Piste n°3 : Tenir bon pendant le sprint de 90 premiers jours

Vos trois premiers mois seront vraisemblablement très intenses. Vous aurez beaucoup à apprendre en peu de temps. Vous aurez aussi à établir les germes de relation de confiance. Lors de cette étape, votre enjeu est d’être à l’écoute de tous les signaux faibles que votre environnement vous envoie.

Piste n°4 : Passer rapidement du mode sprint au mode marathon

Vous ne pourrez pas tenir longtemps en mode sprint. Votre corps va lâcher ou votre performance va baisser. Pour tenir sur le long terme, il est déterminant de passer du mode sprint au mode marathon. Dans ce mode, vous pouvez vous installer dans la durée et concentrer votre énergie sur des questions stratégiques de votre niveau.

En savoir plus sur notre accompagnement

Cadran propose un accompagnement dédié aux dirigeants qui souhaitent réussir leur prise de poste.

Nos offres

Nos Articles « Challenge »

Nos Articles « Coaching »

ANTOINE LEYGONIE-FIALKO

International Executive Coach & Adviser

« Become an inspiring leader »

Antoine Leygonie-Fialko est International Executive Coach & Adviser, spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants à l'international vers « une pensée Claire et Calme, Bienveillante et Puissante ».

Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Architecte et Docteur en Philosophie, il est fondateur de la Co-CREATiVE Communication® et de la société CADRAN qui opère mondialement. Auparavant, il a dirigé 7 sociétés, de la start-up au corporate, en France et à l’international (Europe, Eurasie, Afrique), dans diverses industries (bâtiment, internet, RH…).

Aujourd’hui, fort de plus de 3 000 heures d’Executive Coaching sur 5 continents et 40 pays, il intervient auprès de tout dirigeant à l'international qui vise un leadership d'excellence et souhaite développer toute la puissance qui sommeille en lui et ses équipes.

Mes derniers articles Me Connaître