Skip links
Published on: Entretiens

Timothée Wattinne, Directeur International Retail Partners, ÏDKIDS

Paroles de dirigeant à l’international

Les clés d’une réussite business à l’international

Timothée Wattinne, Directeur International Retail Partners, ÏDKIDS

« L’écoute est la clé du développement à l’international ! »

Timothée a une carrière de plus de 10 ans chez ÏDKIDS qui lui a permis de devenir le Directeur International des Partenaires Retail. Aujourd’hui, il nous parle de la richesse de son métier et des qualités qui sont nécessaires pour réussir à l’international…

Quelques faits

2010 : OKAÏDI – Directeur régional – France
2015 : OKAÏDI – International Partners Area Manager
2018 : ÏDKIDS – VP Canada
2021 : ÏDKIDS – Directeur International Retail Partners

Mail :   twattinne@okaidi.fr

Entretien mené par Antoine Leygonie-Fialko
Dialogue ouvert 
puis séance d’Executive Coaching
selon la méthode de CO-CREATiVE Communication®

J’ai rencontré Timothée en 2020 grâce au réseau FrenchFounders. Nous nous sommes tout de suite retrouvés autour de notre passion commune pour l’international et le business dans un environnement multiculturel…

« Remise en question et challenges permanents »

Comment vous êtes-vous lancé dans une carrière à l’international ?

Ma carrière à l’international est le résultat d’une opportunité professionnelle qui m’a été offerte par OKAÏDI, une marque de vêtement pour enfants du groupe français ÏDKIDS, anciennement CAMAÏEU lors de sa création il y a 25 ans. Quand le besoin de restructurer le développement international de la marque s’est fait ressentir, la direction m’a proposé de travailler sur les pays de l’hémisphère sud. J’ai accepté le poste alors même que je n’avais aucune expérience à l’international.

En quoi consiste votre travail aujourd’hui ?

Je suis actuellement Directeur Retail pour les partenaires à l’international. Ma mission est d’accompagner le développement de la marque OKAÏDI à la fois sur le Retail physique que digital, dans l’Europe de l’Est, les Balkans, le Caucase, l’Asie centrale, et bientôt dans l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord. Concrètement, ma mission consiste à rencontrer les partenaires responsables du développement de la marque sur leur territoire pour leur parler de l’image de la marque, du produit et de la performance afin que notre client, où qu’il se situe, retrouve la même expérience.

Je trouve ce métier passionnant car même s’il exige un fort investissement personnel, il offre une grande ouverture vers l’extérieur. Ce que nous pensons être bon pour un territoire ne l’est forcément pas pour un autre. En conséquence, je dois faire preuve de beaucoup de perspicacité et d’engagement. Au final, pour accepter d’être challengé et remis en question en permanence, ce métier exige beaucoup de motivation et une forte capacité d’adaptation.

« La différenciation est la clé des marchés internationaux »

Comment procédez-vous pour vous démarquer de la concurrence ?

En Europe de l’Est, nous sommes en concurrence avec les marques turques comme LC waikii et les marques européennes comme OVS. En Asie centrale, nous sommes en concurrence avec les Chinois. En Amérique du Nord, nous partageons le marché avec des marques américaines comme The children place, Gap, Next. Enfin, dans le nord et dans le sud, Zara Kids et H&M Kids sont nos deux concurrents principaux.

Pour nous démarquer de nos concurrents, nous voulons être différents. Pour cela, nous nous appuyons sur l’expertise des partenaires avec qui nous travaillons. Au final, le style moderne, contemporain et classique de la marque OKAÏDI, ainsi que la grille de prix qu’elle propose font qu’en réalité nous avons peu de concurrents directs. De plus, avec des produits de qualité, le positionnement de la marque sur les marchés internationaux nous permet une forte différenciation.

Nous mettons un point d’honneur à soigner la qualité et la durabilité de nos produits pour des prix légèrement inférieurs à la concurrence.

Dernièrement, nous avons lancé en France le concept IDtroc de « Seconde vie des produits » : lorsqu’un client achète un produit, nous lui proposons de le récupérer quand il n’en a plus l’usage afin de le remettre dans le circuit. Ce concept contribue fortement à notre différenciation et nous réfléchissons à le décliner à l’international dans les marchés matures pour cette thématique.

« Comprendre le contexte pour s’adapter sans se dénaturer »

Timothée, en quoi vos territoires sont-ils différents ?

Dans mon business, j’ai répertorié quatre territoires différents.

En premier lieu, il y a le territoire de l’Asie centrale qui est très marquée par l’influence asiatique pour tout ce qui concerne les habitudes de consommation, le style, la maturité du marché web et la place occupée par les centres commerciaux ou les centres-villes.

En deuxième, il y a le territoire de l’ex-Yougoslavie qui relie plusieurs pays où les consommateurs sont sous influences multiculturelles.

En troisième, il y a les territoires de l’Amérique du Nord et de l’Europe du nord qui regroupent des pays matures, culturellement attachés à la promo, et dont les achats en vêtement pour enfants sont plus orientés besoin que fashion.

En quatrième, il y a le territoire de l’Europe de l’Est qui est très influencé par la culture russe.

Dans chacun de ces territoires, l’approche que j’adopte avec mes partenaires tient compte du contexte historique, politique et économique. J’essaye de bien comprendre leur histoire et leur contexte pour mieux comprendre leurs attentes. Mon expérience c’est que  le pouvoir d’achat et la maturité de chaque marché sont directement liés à ce contexte.

Quels conseils donneriez-vous à un dirigeant qui voudrait assurer le développement de son business à l’international ?

L’un des facteurs clés pour réussir son développement à l’international, c’est d’aller sur le terrain et de déconstruire tous les a priori. Être sur place permet de voir, de ressentir et de vivre les réalités du pays, puis par ricochet, de remettre en question son organisation pour l’adapter aux exigences du marché local.

Pour implémenter le plan de développement à l’international, un dirigeant devra développer une forte capacité d’écoute. En effet, un directeur du développement international doit savoir écouter à la fois son contact local, son partenaire, son agent commercial et ses collaborateurs.

L’un des facteurs d’échec serait de rester figé, c’est-à-dire de ne pas voir l’évolution du pays dans lequel nous cherchons à nous développer. En effet, dans tous les pays, chacun avec le rythme qui lui est propre, la vie suit son cours, les gens évoluent et notre approche doit s’adapter.

« L’international, c’est se grandir soi-même »

Une carrière dans le développement de son business à l’international, finalement, c’est quoi ?

Une carrière dans le développement à l’international c’est d’abord rester ouvert d’esprit pour tenir compte de l’incessante évolution des pays, mais c’est surtout l’opportunité de grandir soi-même en maturité par le fait d’accepter d’être constamment remis en question tant par les situations que par ses collaborateurs.

Regard sur une séance d’Executive Coaching selon la méthode CO-CREATiVE Communication®

Timothée, un mot sur notre séance d’Executive Coaching ?

Vous m’avez permis de prendre le temps de me poser des questions sur la façon dont j’abordais les sujets que je traite habituellement dans des délais courts et sous forte pression. Ce temps de recul m’a permis de voir les choses différemment. Merci Antoine pour ce Coaching online. Malgré la distance et l’écran, vous avez su me mettre en confiance dès les premiers instants !

Propos recueillis par Antoine Leygonie-Fialko.

ANTOINE LEYGONIE-FIALKO

International Executive Coach & Adviser

« Become an inspiring leader »

Antoine Leygonie-Fialko est International Executive Coach & Adviser, spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants à l'international vers “une pensée Claire et Calme, Bienveillante et Puissante”.

Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Architecte et Docteur en Philosophie, il est fondateur de la Co-CREATiVE Communication® et de la société CADRAN qui opère mondialement. Auparavant, il a dirigé 7 sociétés, de la start-up au corporate, en France et à l’international (Europe, Eurasie, Afrique), dans diverses industries (bâtiment, internet, RH…).

Aujourd’hui, fort de plus de 2 000 heures d’Executive Coaching sur 5 continents et 40 pays, il intervient auprès de tout dirigeant à l'international qui vise un leadership d'excellence et souhaite développer toute la puissance qui sommeille en lui et ses équipes.

Mes derniers articles Me Connaître