Skip links
Published on: Interculturel

Hongrie — Comment réussir son intégration professionnelle ?

Carrière à l’international

Les clés d’un succès interculturel

Comment réussir son intégration professionnelle en Hongrie ?

Quels sont les grands principes pour réussir sa communication professionnelle en Hongrie ?

Témoignages

Gabriel Marton, Senior Business Leader Sales & Marketing, Michelin, témoigne de son expérience dans l’entretien que j’ai mené avec lui :

« La Hongrie est un pays très attaché à sa culture et à son identité. Ce pays a une langue extrêmement particulière, parlée par peu de personnes. La langue n’est ni slave, ni latine, ni germanique. Elle est l’une des plus compliquées à parler dans le monde. Personne ne sera bilingue en six mois, cela prend des années. Par contre, dès qu’on commence à parler quatre mots, les Hongrois sont ravis. Ils savent que leur langue est très compliquée, que la culture est très particulière. Ils sont extrêmement touchés et sensibles aux personnes qui font l’effort d’essayer de les comprendre. »

Analyse

Pour réussir sa communication professionnelle en Hongrie, il est important de prendre en compte certains grands principes culturels et professionnels. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Utilisez un ton respectueux et courtois : Les Hongrois accordent une grande importance à la politesse dans leur communication. Utilisez donc un ton respectueux et courtois, en particulier lors des salutations et des échanges écrits.
  • Apprenez quelques mots en hongrois : Bien que l’anglais soit assez répandu dans les affaires, faire l’effort d’apprendre quelques mots de base en hongrois peut être très apprécié et témoigne de votre intérêt pour la culture locale.
  • Évitez les sujets sensibles : Évitez de discuter de sujets sensibles tels que la politique ou l’histoire hongroise, sauf si vous êtes sûr de pouvoir aborder ces sujets sans créer de tension.

En suivant ces principes de communication, vous serez mieux préparé pour réussir vos interactions professionnelles en Hongrie. Cependant, gardez à l’esprit qu’il peut y avoir des variations individuelles, et il est toujours utile d’observer et de s’adapter aux normes spécifiques de l’entreprise et de la région où vous travaillez.

Quel comportement faut-il adopter dans un contexte professionnel ?

Le comportement et la culture professionnels en Hongrie se distinguent de la France. 

Témoignages

Gabriel Marton, Senior Business Leader Sales & Marketing, Michelin, témoigne de son expérience dans l’entretien que j’ai mené avec lui :

« En Hongrie, j’ai compris l’importance du relationnel […] Comme la Hongrie est un pays de petite taille, la communauté business se connaît bien. Le networking est fondamental et la réputation inestimable. Une erreur va vite circuler. À l’inverse, quand vous êtes est bon, cela va vite se savoir. »

Analyse

Dans un contexte professionnel en Hongrie, il est important d’adopter un comportement approprié qui reflète le respect des normes culturelles et professionnelles du pays. Voici quelques conseils sur le comportement à adopter :

  • Respectez la hiérarchie : La société hongroise est relativement formelle et respectueuse de la hiérarchie. Lors des interactions professionnelles, il est essentiel de montrer du respect envers les supérieurs et de suivre les protocoles établis.
  • Soyez patient dans les négociations : Les Hongrois préfèrent souvent prendre leur temps pour prendre des décisions et peuvent être plus patients lors des négociations. Il est donc important de ne pas se montrer pressé et de faire preuve de patience.
  • Établissez des relations personnelles : Les Hongrois attachent de l’importance aux relations personnelles et aux liens sociaux. Prenez donc le temps de connaître vos collègues et partenaires d’affaires en dehors du cadre professionnel, par exemple lors de déjeuners ou de soirées informelles.
  • Soyez ponctuel : La ponctualité est appréciée en Hongrie, donc essayez d’arriver à l’heure à vos rendez-vous professionnels.
  • Présentez des documents bien structurés : Lors des présentations ou des échanges écrits, assurez-vous que vos documents sont bien structurés et clairs. Les Hongrois apprécient l’organisation et la précision.
  • Respectez les codes vestimentaires : Habillez-vous de manière formelle et professionnelle, en particulier lors des réunions importantes ou des événements officiels.
  • Évitez les gestes trop familiers : Évitez les gestes trop familiers ou les contacts physiques lors des interactions professionnelles, car cela peut être perçu comme inapproprié.

Ces conseils vous aideront à adopter un comportement professionnel approprié en Hongrie. Cependant, gardez à l’esprit que chaque entreprise peut avoir ses propres règles et normes spécifiques, il est donc utile d’observer et de s’adapter à la culture de l’entreprise où vous travaillez.

Quel est le bon style de management en Hongrie ?

Le manager français en Hongrie doit adapter son style de management.

Témoignages

Gabriel Marton, Senior Business Leader Sales & Marketing, Michelin, témoigne de son expérience dans l’entretien que j’ai mené avec lui :

« Souvent en France, il arrive que l’on soit très conceptuel et stratégique. Les Français apprécient les exercices intellectuels. Or en Hongrie, je me retrouve avec des personnes pragmatiques, opérationnelles et créatives. La stratégie et le concept sont bienvenus, mais il faut rapidement les rendre le plus tangible possible pour que les personnes les comprennent. »

« Par ailleurs, souvent dans des réunions d’équipe, les personnes ne posent pas de questions. Cela ne veut pas dire qu’en entretien individuel les personnes ne le feront pas, mais en groupe, l’habitude est de rester silencieux. Le speak up n’est pas naturel. Quand on est manager en Hongrie, il ne faut donc ni s’étonner de la situation, ni brusquer les collaborateurs sur ce point. Cette attitude ne veut pas dire que les Hongrois ne sont pas intéressés. Ces derniers se taisent uniquement par acquis culturel.

En réalité, les Hongrois sont très accueillants et ouverts sur l’extérieur. Même si la relation business est très formelle et accorde une grande importante à l’écrit, les relations humaines sont assez directes et tournent vite à l’informel. Par exemple, même si le vouvoiement existe en Hongrie, il ne s’utilise pratiquement pas. Dans une relation business, au bout de dix minutes les personnes se tutoient. »

Analyse

En Hongrie, le style de management peut varier d’une entreprise à l’autre en fonction de différents facteurs tels que la taille de l’entreprise, le secteur d’activité et la culture organisationnelle spécifique. Cependant, certains principes généraux peuvent être utiles pour adopter un bon style de management en Hongrie :

  • Leadership participatif : Bien que la hiérarchie soit respectée, un style de leadership participatif est souvent apprécié en Hongrie. Les gestionnaires qui impliquent leurs employés dans le processus de prise de décision et qui favorisent la collaboration peuvent obtenir de meilleurs résultats.
  • Établissement de relations personnelles : Les gestionnaires devraient prendre le temps de créer des liens personnels avec leurs employés. Une atmosphère conviviale et un esprit d’équipe sont souvent valorisés dans les entreprises hongroises.
  • Communication claire et transparente : Une communication claire et transparente est essentielle pour établir la confiance avec les employés. Les gestionnaires devraient être ouverts aux questions et aux retours d’information de la part de leur équipe.
  • Flexibilité dans les négociations : Comme mentionné précédemment, les Hongrois peuvent être patients dans les négociations. Les gestionnaires devraient être prêts à faire preuve de flexibilité et de compromis lors de ces discussions.
  • Encouragement de la formation continue : Les Hongrois valorisent souvent l’éducation et la formation. Les gestionnaires devraient soutenir le développement professionnel de leurs employés en leur offrant des opportunités de formation continue.
  • Reconnaissance et motivation : Reconnaître les réalisations des employés et les motiver sont des aspects importants du management en Hongrie. Les récompenses et les encouragements peuvent stimuler la motivation au sein de l’équipe.
  • Planification à long terme : Les Hongrois ont tendance à penser à long terme. Les gestionnaires devraient donc être en mesure de définir des objectifs clairs et de développer des stratégies à long terme pour leur équipe ou leur entreprise.

Il est important de noter que ces recommandations sont générales et qu’il peut y avoir des variations selon les industries, les entreprises et les individus. En tant que manager, il est essentiel de s’adapter au contexte spécifique de votre organisation et d’être ouvert aux besoins et aux attentes de vos employés.

Autres sources

Dans l’étude « Can Central and Eastern European Management Compete? », menée par CEU Business School en 2015, de nombreux témoignages d’expatriés en Hongrie parlent de leur expérience de management. Voici quelques traductions (les extraits originaux sont en anglais) : 

  • Un manager belge : « La mentalité hongroise du travail consiste à essayer de se cacher dans le groupe plutôt que de prendre des initiatives en espérant que cette attitude signifiera que l’on pourra garder son emploi plus longtemps en faisant simplement ce qui est demandé et rien d’autre. Les gens ici n’ont jamais été motivés à prendre des initiatives et cela ne fait pas partie de la culture. »
  • Un manager UK : « Je trouve deux directions qui sont difficiles à changer. La première est que les commentaires sont pris personnellement, ce qui rend difficile d’avoir un échange de vues ouvert et de parvenir à la position de « J’ai personnellement un point de vue différent, mais je l’accepte et je le mettrai en œuvre ». La seconde est l’incapacité de faire des compromis : le meilleur résultat en affaires est 70/30 en votre faveur, et non 100/0 là où l’autre partie perd. »
  • Un manager américain : « La culture managériale est très prudente, axée sur les règles et dépourvue de toute volonté entrepreneuriale sérieuse »
  • Un manager français : « Les Hongrois ont une vie en dehors du bureau. Ils donneront peut-être la priorité au travail dans une moindre mesure qu’en Europe occidentale. En même temps, je n’ai pas rencontré de problèmes de productivité, car si les jours sont plus courts en Hongrie, il y a moins de congés annuels pour compenser cela. »
  • Un manager allemand : « C’est plus instable ici, il manque des travailleurs expérimentés ou ils quittent le pays pour aller vers l’ouest »
  • Un autre manager français : « Trop de délégation et pas assez de connaissances techniques sur la gestion. Les responsables locaux n’aiment pas se salir les mains avec des détails et des processus. Les actions ne sont pas prises rapidement si elles n’ont pas de bénéfice direct pour l’équipe ; pas assez de vision de bout en bout. »
  • Un manager irlandais : « La hiérarchie est souvent attendue et pourtant préjudiciable au développement de la gestion de niveau intermédiaire et à leur appropriation et prise de responsabilité »
  • Un manager italien : « Principaux défis managériaux en Hongrie : réduire la résistance au changement, développer la capacité à faire face à un avenir incertain, renforcer le courage de contester les décisions basées sur la hiérarchie, créer un fort sentiment de contribution personnelle et collective »/

Nos Articles  sur le management interculturel en Hongrie :

  • Tous les articles sur la Hongrie

En savoir plus sur notre accompagnement

Cadran propose un accompagnement dédié aux dirigeants qui souhaitent  réussir leur prise de poste à l’international, sous forme d’un training interculturel articulé avec un onboarding coaching.

Nos offres

  • Nos programmes individuels : 

Nos Articles  « Challenge »

Nos Articles « Coaching »

ANTOINE LEYGONIE-FIALKO

International Executive Coach & Adviser

« Become an inspiring leader »

Antoine Leygonie-Fialko est International Executive Coach & Adviser, spécialisé dans l’accompagnement des dirigeants à l'international vers « une pensée Claire et Calme, Bienveillante et Puissante ».

Polytechnicien, Ingénieur des Ponts, Architecte et Docteur en Philosophie, puis diplômé INSEAD, il est fondateur de la Co-CREATiVE Communication® et de la société CADRAN qui opère mondialement. Auparavant, il a dirigé 7 sociétés, de la start-up au corporate, en France et à l’international (Europe, Eurasie, Afrique), dans diverses industries (bâtiment, internet, RH…).

Aujourd’hui, fort de plus de 3 000 heures d’Executive Coaching sur 5 continents et 40 pays, détenteur du plus haut niveau de certification (ICF MCC « Master Certified Coach ») et plusieurs fois nominé « Top 5 International Executive Coach », il intervient auprès de tout dirigeant qui vise un leadership d'excellence et souhaite développer toute la puissance qui sommeille en lui et ses équipes.

Mes derniers articles Me Connaître